top of page

Atelier d’écriture pour particuliers :
la grande désinhibition !

2c050267df455bdfb26edc71eddc80a8.jpeg

Pourquoi faire appel à cette formation ? 

   Dans le grand embrouillamini identitaire et ployant sous la langue affadie des médias et des réseaux sociaux, il semble opportun de sensibiliser les citoyens à l’écriture d’une langue française de haut lignage, à travers un certain nombre de séances qui désinhiberont chacune et chacun de façon attractive, voire ludique.

   De récents travaux scientifiques témoignent, par exemple, que les lecteurs amateurs de « grande littérature » développent une aisance à manier la Théorie de l’Esprit (la capacité empathique de décrypter autrui) bien supérieure à celle de leurs congénères qui se contentent de romans de gare. Lire bien se révèle utile. Ecrire mieux devient vital. Il s’agit en effet de se réconcilier avec la littérature. La rendre affriolante et source de gaité. La rendre accessible.

   Voilà l’ambition de notre Atelier d’écriture : bienveillance et boîte à outils !

Le Français représente un corpus d’une singulière subtilité. En user à bon escient signifie l’acquisition du sens des nuances fort utile, même si négligé, dans l’usage habituel de la pratique de notre langue.

   Il ne s’agit pas dans cet Atelier d’écriture de prétendre fabriquer les Proust, Céline, Duras, Bouvier ou Slimani de demain. Non. Le but est d’amplifier le champ lexical de nos participants et de leur permettre de dérouler une langue qui s’écoule sans à-coup ni brutalités barbares. Une langue qui coule comme un ruisseau et magnétise le cerveau du lecteur.

   A l’issue d’une session d’ateliers, chaque participant.e est capable de maîtriser un avant-propos, un épilogue, une préface, voire même de se percevoir suffisamment agile pour se lancer dans l’écriture au long cours d’un roman, d’un essai, d’une chronique familiale… Orthographe, arche narrative, ponctuation, épithètes, auxiliaires, participes, scènes d’exposition, chutes de chapitre, etc. deviennent soudain familiers.

   J’en ai fait l’expérience concluante tout au long de ma carrière et en particulier à travers l’animation des Ateliers d’Ecriture du Figaro Littéraire.

   L’ambition première reste de « décoincer » notre auditoire par rapport à une langue séductrice, hélas souvent grevée par de funestes souvenirs scolaires. Les décoincer en alternant nombre d’exercices et conseils d’une grande précision, toujours soudés à des exemples concrets.

  • Maîtriser les fondamentaux: orthographe, syntaxe, grammaire, ponctuation. Eviter les écueils, etc.

  • Dérouler un récit: maîtriser les arches narratives.

  • Savoir rédiger une scène d’exposition, une quatrième de couverture ou une note d’intention.

  • Appréhender en toute liberté le texte au long cours.

Il arrive un moment dans votre vie où vous devez arrêter de lire les livres des autres et écrire le vôtre.
Albert Einstein

bottom of page